Chargement...

Alex Tassel / Serenity

Alex Tassel - Bugle, Sylvain Beuf - Saxophone, Laurent De Wilde - Piano,
Diego Imbert - Contrebasse, Julien Charlet - Batterie

Serenity

Il est un temps dans la vie d’un artiste, à mi chemin peut-être, où le moment de se poser se fait sentir. A l’aube de ses 40 ans, il semble simplement que ce temps soit venu pour Alex Tassel.

Il est un temps dans la vie d’un artiste, à mi chemin peut-être, où le moment de se poser se fait sentir. A l’aube de ses 40 ans, il semble simplement que ce temps soit venu pour Alex Tassel.

Afin de célébrer dignement cet anniversaire, Alex choisit de s’entourer en toute confiance de ses amis et compagnons de scène de longue date, la fine fleur du jazz français, Laurent de Wilde, Sylvain Beuf, Diego Imbert et Julien Charlet. Avec cette équipe il est lauréat en 2011 des Talents Jazz Adami, puis s’attèle à la composition d’un album pour quintet et orchestre symphonique sorti en 2012 “the first element: the sea”. Aujourd’hui Serenity est le résultat de sept ans de collaboration avec ce quintet “très musical”.

Après deux années à s’être consacré à la création d’un lieu de résidence et d’enregistrement autour de la scène du club de Jazz du Piano Barge à Vannes, Alex limite sa présence sur scène aux magnifiques projets de Jacques Schwarz-Bart “Jazz Racine Haïti” et Jacques Gamblin / Laurent de Wilde “Gamblin Jazze de Wilde Sextette”.

Calme, tranquillité, confiance autant de synonymes de sérénité à l’origine de Serenity, un album simple, sophistiqué et mélodique qui nous embarque dans un voyage emprunt de sensibilité et d’authenticité.

Les huit compositions originales sont toutes à la fois enveloppantes, envoûtantes et émouvantes créées autour d’un pan de l’histoire du jazz qu’ Alex Tassel aime tout particulièrement : du hard bop de Clifford Brown aux frères Marsalis, sans abandonner cette “gestion de l’espace” et du son qu’affectionnaient particulièrement Miles Davis et Chet Baker.

C’est de cet univers dont se nourrit Alex Tassel, de cette école du son, du swing et de l’improvisation qui caractérise le jazz, de son amour de cette musique qui l’habite depuis toujours même lors de ses expériences funk ou electro et à qui il rend hommage. Dès la première écoute Alex Tassel et son quintet livrent avec Serenity, une musique honnête immédiatement accessible et limpide. Rapidement on se sent complice de ce quintet et l’on perçoit que tous se connaissent parfaitement. Thèmes et mélodies s’enchaînent simplement titre après titre, la cohérence est là.

Le bugle d’Alex Tassel et ses chaleureuses sonorités viennent nous chuchoter en douceur ces moments vrais, vécus et partagés. Les compositions sont délivrées dans une succession parfaite, mêlant exaltation, humilité et finesse, à l’image du titre “So Foggy” qui conclut magnifiquement cet élégant album.

C’est donc avec sérénité qu’Alex Tassel aborde la composition et l’interprétation des huit titres de Serenity. Peut-être même avec encore plus de délicatesse et de sensibilité.

Les performances conjuguées des cinq musiciens aux carrières remarquables offrent un grand moment de musique. On se délecte du phrasé inspiré de Laurent de Wilde, du son authentique de Sylvain Beuf, le tout porté par une rythmique en accord permanent entre Diego Imbert et Julien Charlet.

Mélodieux, sensible et délicat, Serenity, un cocktail proposé par Alex Tassel qui ne peut laisser indifférent.

  • Alex Tassel enregistrement Serenity
  • Laurent de Wilde enregistrement Serenity
  • Sylvain Beuf enregistrement Serenity
  • Diego Imbert enregistrement Serenity
  • Julien Charlet enregistrement Serenity
  • Alex Tassel Quintet, enregistrement Serenity

La presse en parle

Voilà un disque remarquablement construit et réussi de bout en bout.

Jazz Magazine

La presse en parle

Le meilleur du jazz français : hard bop au niveau le plus élevé, énergie, dynamisme, imagination, j'adore.

L'heure du Jazz

EN CONCERT